Un nouveau résident est arrivé à Lublin ce mercredi. Nous vous invitons à connaître de près ce personnage intéressant.

Arnon Grunberg Yasha Yves est né à Amsterdam en 1971. Il vit et travaille actuellement à New York.

Expulsé du lycée à l’âge de dix-sept ans, il a fondé sa propre maison d’édition Kasimir qui se spécialisait dans la littérature non-aryenne allemande, et à partir de ce moment-là, il est un écrivain actif, dramaturge et scénariste.

Son premier roman « Lundis bleus » est devenu un best-seller en Europe et a remporté le Prix Anton Wachter pour le meilleur début. Le livre a été traduit en treize langues.

Sous le pseudonyme de Marek van der Jagt, Grunenberg a écrit un roman « Histoire de ma calvitie » pour lequel il a remporté la deuxième fois ( !) le Prix Anton Wachter dans la catégorie du début en prose. Il fut le premier écrivain dans l’histoire de ce prix qui l’a remporté deux fois. Il a avoué l’astuce du nom quelques années plus tard.

Il révèle sur son site Internet que les films qui lui ont fait marqué, c’étaient entre autres Zelig (Woody Allen, 1983) Betty Blue (Jean-Jacques Beineix, 1986) Once Upon a Time in America (Sergio Leone, 1984), Scarface (Brian De Palma, 1983), Apocalypse now (Francis Ford Coppola, 1979) Heat (Michael Mann, 1995), Lolita (Adrian Lyne, 1997) ou bien Closer (Mike Nichols, 2004).
Le roman « Douleur fantôme » a été publié en 2000 et a reçu le Prix AKO, l’équivalent néerlandais du Booker. C’est le seul roman de l’écrivain traduit en polonais.

Chaque jour il se lève à 8 heures et il va à la cafétéria pour prendre un espresso. Ensuite il rentre à la maison pour écrire jusqu’à midi et pour après aller prendre un déjeuner. Ainsi il passe beaucoup de temps dans les restaurants. Cela a une incidence sur sa vie personnelle : « je suis tombé amoureux d’une serveuse trois fois et une fois de la fille du propriétaire du restaurant »- écrit-t-il dans son blog.